Le domaine du CRO n’est pas connu de tous en France. Beaucoup plus populaire aux Etats-Unis, l'optimisation du taux de conversion est un aspect crucial pour les sites web et les e-commerces. 

Qu’est-ce que le CRO (Optimisation du taux de conversion) ? La définition

Le CRO (Conversion Rate Optimization) ou optimisation du taux de conversion en français, est un domaine qui consiste à mettre en oeuvre des stratégies ayant pour but d’augmenter le taux de conversion sur une plateforme, notamment un site web. 

Ce taux de conversion peut être amélioré sur des objectifs donnés assez variés. 

Par exemple, ces actions peuvent être : 

Le taux de conversion permet donc de mesurer l’efficacité d’une page et sa capacité à inciter les utilisateurs à passer à l'action

Le taux de conversion est également beaucoup sollicité dans les campagnes d’emails. On a d’un côté le taux d’ouverture qui permet de mesurer l’efficacité de l’objet d’émail. Et de l’autre côté le taux de réponse qui permet de mesurer l’efficacité du mail dans sa globalité.  

Le CRO est donc un domaine très proche de l’UX (User eXperience), car les deux ont pour objectif de proposer une expérience utilisateur agréable et persuasive afin d’avoir une satisfaction et une conversion optimisées.

Attention à ne pas confondre le taux de conversion avec le nombre de ventes d’un e-commerce par exemple. 

Si vous voyez que votre nombre de ventes a augmenter de 10% par rapport au mois précédent, ça ne veut pas forcément dire que votre taux de conversion à augmenter. Cela veut peut-être dire que votre trafic a augmenté et donc produit plus de ventes. 

Le trafic n’a rien à voir avec le taux de conversion. D’ailleurs, la plupart des entreprises optimisent en priorité leur acquisition de trafic et leur SEO avant d’optimiser leur taux de conversion. 

L’un n’est pas meilleur que l’autre, c’est surtout que pour mettre en place une stratégie CRO efficace, il est important d’avoir pas mal de trafic afin effectuer des tests qui soient fiables.

Pourquoi l’optimisation du taux de conversion est-il important ? 

Encore une fois, l'acquisition de trafic peut parfois être un chemin plus simple que l’optimisation du taux de conversion. Instinctivement, on a tendance à se diriger vers de l’acquisition de trafic plutôt que vers du CRO.

52% des entres et agences qui utilisent des pages de destination les testent pour améliorer les conversions

Et ce n’est pas forcément une mauvaise idée. Finalement, cela dépend de pas mal de choses. Bien sûr, si vous n’avez pas du tout de visiteurs sur votre site, il serait bête de vous focaliser à 100% vers de l'optimisation des conversions. Mais une fois que vous avez du trafic et que vous sentez que vous avez atteint un plafond, le CRO peut devenir intéressant. 

Une chose à savoir également sur l’acquisition de trafic, c’est que le trafic est une ressource limitée. Dans des pays avec peu d’habitants, les e-commerces ont tout intérêt à optimiser leur landing page, leur image de marque, leur expérience utilisateur, etc. Ils ne peuvent pas se contenter de juste amener beaucoup de trafic vers leur site, ce n’est pas suffisant. 

Et c’est la même chose si votre marché est assez petit. Pas énormément de consommateurs. Vous avez beau avoir le meilleur SEO du monde, vous n’aurez jamais autant de trafic qu’Amazon si le coeur de votre marché sont les coquillages. 

C’est donc dans ces situations là qu’optimiser son taux de conversion peut être important et même vital pour certains.

Comment optimiser le taux de conversion de son site ?

Le CRO n’est pas une méthode fixe avec une liste de tâches à effectuer. Il n’existe pas de vraiment de meilleures pratique pour optimiser le taux de conversion. 

Alors bien sûr, il y a les aspects basiques à optimiser qui permettent d’avoir une expérience utilisateur de qualité. La dessus, tout le monde est d’accord : 

Mais au-delà de ça, pour améliorer les conversions, il faut aller plus loin et optimiser des choses qui touchent directement à l'expérience utilisateur comme : 

Tous ces aspects sont des points subjectifs qui nécessitent une recherche UX. Autrement dit, pour optimiser tous ces points, il faut connaître ses utilisateurs et comprendre leurs comportements. 

Pour avoir des données utiles à l’optimisation du taux de conversion, il est primordial de mettre en place une stratégie d’UX Research qui peut englober des sondages, des tests utilisateurs, des suivis de souris, etc. 

Par exemple, chez SDLV, nous avons un processus en deux grandes parties: 

Recherche UX : L’UX research permet d’obtenir des données quantitatives et qualitatives. Ces données permettent de comprendre les utilisateurs et de créer des hypothèses afin de les tester par la suite grâce à l’A/B testing ou les tests d’utilisabilité.

Test & développement : Cette partie consiste à mettre en place les modifications à faire et de créer des tests en rapport avec les résultats de la recherche UX.

Au total, ce processus englobe 10 étapes : 

  1. Évaluation heuristique
  2. Analyse statistique 

  3. Suivis de souris 

  4. Sondage 
  5. Personas 
  6. Wireframe & prototype 

  7. Test utilisateur 

  8. Amélioration technique 

  9. Développement sur-mesure 

  10. A/B testing 

En gros, la meilleure méthode est la suivante :

  1. Rechercher
  2. Hypothétiser 
  3. Tester 
3 étapes